collection de photographies : Arborescences

prise de vue argentique

"Arbre des villes, arbre des champs, arbre résigné, en survivance, arbre en résistance,
et là, plus rien ne me résiste, et peu importe le temps, ça n’a plus d’importance :
j’explose le bitume, je soulève les murs, je surgis d’une gouttière, je phagocyte les bancs,
je me nourris de la pluie et du beau temps, je joue avec le vent et les enfants.

À celui qui sait écouter, parviendront nos cris de détresse et de colère, nous, esclaves,
nous, torturés, estropiés, clonés, à la queue leu leu, coupe au carré, ridiculisés.
Vers les yeux de qui sait regarder, bondiront mille diablotins farceurs ou tristes,
chuchotement de notre peau, petit clin d’oeil complice."