film vidéo : Le Miroir Court métrage de vidéo expérimentale d’après négatif photographique N et B


"Dans le Miroir, le Visage aux multiples Visages, se fait et se défait au rythme des puissances du désir…"

Présentation du film sur la catalogue du Festival Traverse vidéo de Toulouse "Être et devenir" :
Plaisir inquiet du corps, amour, amour de soi, du corps...
Corps double, celui de la trace argentique, dite preuve de son être.
Un noir trouble l'espace, le même redouble le trouble puisque non seulemet l'unicité se perd mais l'ombre fait masque, forme loup sur les yeux...
Puisque la reprise teinte de noir jusqu'à la perte d'iconicité. Le corps se tend, voire exhibe le sein, pulpeux, arrondi...
Des fleurs topiques de l'univers féminin d'un rideau ne couvrent pas le corps mais y ajoutent de leur code.
Être de femme, être de féminité, de féminité réclamée par soi, pour soi.
Du moins en exercice de féminité, suivre, faire les gestes de cette définition de la sensualité :
cheveux que la main lève, ébouriffés, mains aux doigts effilés tendues, doigts sur les lèvres...
Blonde ou brune la même, changeante selon l'écho négatif / positif habitant le plaisir d'être corps;
Plaisir porté par le phrasé musical, en boucle et glissando, en instrument et en passage, mouvements de la séduction.
Le miroir n'est pas vainqueur, l'image n'est pas le corps.
Un cri, bris de verre, un changement de tempo musical sur silence iconique, le miroir ne reflète que le corps qui s'y prête.

petite fleche Retour à l'index du portfolio vidéo